• ()
 
 

A Second Of June s’enfonce dans une austérité sans faille, délaissant ses ornements superflus au profit d’une immédiateté presque insolente, se jetant la tête la première dans un broyeur nostalgique, sans pour autant oublier les modifications contemporaines. Strates de guitares en apesanteur et nappes de claviers forment les bases de cette dream pop en tension, de ce post-punk nerveux mais contemplatif où les voix se confondent et les histoires se chuchotent. On pense à Slowdive (un peu), à The Cure et Cocteau Twins (souvent) dans ce scénario imaginaire mis en place par la bande de Grégory Peltier et Olivier Stula. Mais au-delà de ces références pleinement ressenties, Psychodrama use d’éléments suffisamment vastes et singuliers pour qu’on s’y attarde et s’y attache vraiment.

A Second Of June assume magistralement le ton romantique qu’il a adopté, en poursuivant sa fuite vers la noirceur. Psychodrama s’écoute sans calcul. Il faut laisser l’émotion nous envahir, car après tout, c’est ce qui importe le plus en musique. Et en l’occurrence, A Second Of June tutoie l’excellence. Car, à cause de la méconnaissance due à leur jeunesse ou grâce à une insouciance effrontée, peu importe, A Second Of June trousse une poignée de chansons intemporelles, qui affolent les sentiments, brassent les souvenirs, attisent les désirs inassouvis. Autant de vertus particulièrement rares ces temps-ci, qui donnent envie de défendre un album qui prête ouvertement le flanc à la critique, pour mieux satisfaire une poignée d’inassouvissables romantiques.

A Second Of June
Pastel Palace
12
H-32

A Second Of June
Pastel Palace
Herzfeld
H-32
cd - 2015
11 pistes
12,00 €

A Second Of June
Psychodrama
12
H-22

A Second Of June
Psychodrama

H-22
cd - 2011
11 pistes
épuisé

 
Concerts
  • 13.12.14 - Lyon - Le Périscope